Libération pour Joma Sison !

Publié le par Comac-ULB




Le 4 septembre 2007, la police néerlandaise arrête arbitrairement José María Sison, activiste politique et artisan, en 1968, de la refondation du Parti communiste des Philippines. Derrière une accusation mensongère, il s'agit en fait de priver le mouvement populaire philippin de son principal dirigeant...




Des membres de Comac étaient présent à la manifestation qui s'est tenue le 10 septembre devant la Commission Européenne... Ci-dessous, le reportage et l'interview de Bruno, de Comac-ULB :



Une action couronnée de succès, ainsi que tous les autres mouvements de soutien à Joma Sison dans le monde, puisque celui-ci a été libéré le 13 septembre.

Malgré cette excellente nouvelle, il y a lieu de s'inquiéter que de plus en plus de militants politiques
, que l'on songe à Joma ou à Bahar, se voient persécutés sous couvert de la lutte contre le terrorisme : une logique qu'il nous faut combattre à tout prix !


Voir aussi

Publié dans Actions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article